• Accueil
  • | La mairie
  • | L'école
  • | Eyjeaux pratique
  • | Limoges Métropole
  • | Associations et loisirs
Localisation

Historique

Historique de la commune

Eyjeaux présente de nombreux vestiges gallo-romains près du bourg, de Lombardie et de la Villatte. D’anciennes mines ont été repérées près du hameau des Aulières. Eyjeaux possédait vraisemblablement un atelier monétaire mérovingien, car une monnaie d'or a été découverte, portant le nom de la paroisse.

 

L'église date du XIIIè siècle. Le prieuré dépendait de celui d'Aureil. Les bâtiments étaient situés à l'emplacement de l'ancien presbytère qui est devenu la Mairie.

 

Des prieurés médiévaux, aujourd'hui disparus, sont mentionnés à Poulénat et au Breuil.
Un seul moulin, aujourd'hui disparu, figure sur la carte de Cassini, réalisée à la fin du XVIIIe siècle, à Beauloup. Deux moulins ont été construits au XIXe siècle près du château d'Eyjeaux mais ils sont restés peu de temps en activité.

 

Deux tuileries sont mentionnées dans les anciens plans. Le bourg était peu étendu, les maisons du bourg étaient rassemblées face à l'église. Deux cimetières étaient situés dans le bourg, un petit immédiatement au nord de l'église et un plus grand au sud-ouest de l'église, sur la place actuelle. La translation du cimetière pourrait dater du milieu du XIXe siècle.

 

La population est en progression de 1851 à 1886, passant de 814 habitants à 1070 habitants. La population recule ensuite jusqu'en 1968 à 587 habitants, puis progresse à partir de cette dernière date jusqu'à aujourd'hui pour atteindre 1191 habitants en 2010 puis 1273 en 2015.

 

Ecoles

 

EcoleLes plans de l'école-mairie d'Eyjeaux, datés du 16 août 1876, ont été dressés par l'architecte Tixier. Le chronogramme porté sur la façade de la mairie indique une construction en 1878.

 

Le groupe scolaire est composé d’une classe maternelle : - petite section à partir de 3 ans, moyenne et grande section, - cours préparatoire, - cours élémentaire 1 et 2, - cours moyen 1 et 2 et d’une classe d’intégration scolaire qui reçoit les enfants de l’Institut Médico éducatif René Bonnefond situé sur notre commune à Gris.

 

 

Le châteauLe château

Il ne se visite pas, mais il vaut le coup d’œil de l’extérieur. Il date des XIIIè, XVè, XVIè siècles. Sa construction remonte à l’époque où l’on conservait l’appareil militaire plutôt en vertu de la tradition que pour faire face à de véritables attaques.

 

Il comporte une tour carrée sur la façade principale et une grosse tour ronde au Nord Ouest. Il comporte des échauguettes en briques, des archères et des canonnières. La renaissance est venue lui donner une allure moins austère avec quelques fenêtres de pierre dans le toit.

 

L'église

EgliseElle date du XIIIè siècle et comporte une nef unique comprenant 4 travées dont la dernière forme sanctuaire. La façade présente un type architectural rural très pur avec un portail limousin à 3 voussures en plein cintre. Deux forts contreforts obliques étayent le clocher mur percé de 4 arcades. Ils supportent chacun une gargouille.

 

A l’intérieur, la première travée est séparée de la seconde par un arc doubleau ; celui-ci repose sur des colonnes rondes. On remarque un large oculus à la croisée des ogives. Les 2è et 3è travées comptent une fenêtre de chaque côté ; la clef de voûte de la travée à l’entrée du sanctuaire est sculptée d’une main. L’intérieur de l’église a fait l’objet d’une rénovation totale en 1996. Un rétable en style Louis XVI garnit le fond du chœur. A noter sur la place communale, 2 pierres tombales en granit : la première au pied d’un contrefort est gravée d’une croix sacrée, l’autre d’une croix fleurdelisée, une hâche et une enclume, un calice et un marteau.

 
Contact
France Limousin Limoges Agglomération Haute-Vienne
Site officiel d'Eyjeaux - Commune de la Haute-Vienne - Région Limousin - Mentions légales - Accès restreint